Les différents métiers des pompes funèbres : l’agent de service mortuaire

Le fort taux de mortalité de nos jours, a conduit à l’établissement d’un nouveau secteur d’activité, qu’est le secteur funéraire. Découvrez ce secteur d’un point de vue global et l’agent du service mortuaire en particulier.

Le secteur funéraire : un domaine d’activité en plein essor

Face à un accroissement exponentiel du nombre de décès chaque année, le secteur funéraire s’est vu développer à une vitesse étonnante. Son établissement comme secteur d’activité, a donné naissance à plusieurs emplois qui nécessitent des compétences et qualifications précises. Le secteur funéraire crée également, beaucoup de richesses et justifie d’une rentabilité économique qui, manifestement, attise encore plus l’intérêt des uns et des autres pour la chose. L’un des nombreux emplois qui découlent de ce secteur, est celui de l’ agent de service mortuaire .

L’agent du service funéraire : quel est son rôle ?

L’agent du service mortuaire est une personne formée pour servir dans une pompe funèbre, un hôpital ou une infirmerie. Il est utile en tout lieu où l’on rencontre des corps de personnes décédées. Travaillant cependant, dans les lieux généralement appelés  » morgues  », l’agent du service mortuaire a pour rôle d’accueillir physiquement ou par téléphone, les visiteurs et usagers. Il fournit toutes informations utiles aux familles des défunts. L’agent de service funéraire s’occupe aussi du volet administration du service. Il enregistre les personnes décédées, dont les corps sont apportés. Ensuite, il se charge du nettoyage des corps et de leur conservation dans des chambres froides. L’agent de service mortuaire intervient également lors des autopsies, pour aider le médecin légiste. Après l’autopsie, il est chargé de recoudre la partie ouverte sur le corps et de remettre ce dernier dans la chambre froide. Il supervise la présentation des corps des personnes défuntes à leurs parents et familles et est aussi chargé de garder les lieux propres.

Formation et qualification requises pour exercer le métier d’agent de service mortuaire

Comme tous les secteurs d’activités reconnus, le secteur funéraire est régulé. Ainsi, le métier d’agent de service mortuaire ne s’exerce pas anarchiquement. Il faut d’abord, suivre une formation en la matière et avoir certaines qualifications nécessaires pour exercer le métier avec succès. La formation est dispensée par l’Institut Français de Formation des Professions Funéraires (IFFPF) et aussi par les écoles d’infirmerie. Le coût de la formation est évalué entre 1 100 et 1 400 euros. Composée de cours théoriques et de stages pratiques, la formation est sanctionnée par une attestation officielle à la fin. Au terme de cette formation, l’agent de service mortuaire doit connaître et maîtriser le lexique technique, le protocole et la réglementation du domaine. Il doit être capable de gérer les situations de crise, de faire une analyse rapide des situations et d’agir en exécutant les tâches par ordre de priorité. L’agent de service mortuaire doit également, avoir des aptitudes à travailler en équipe et avoir une certaine polyvalence. Et puisqu’il s’agit de côtoyer des cadavres, c’est un métier qui, en plus des qualifications techniques, nécessite courage et bravoure. Être agent de service mortuaire, c’est faire don de soi et cela mérite un grand respect.

Auteur de l’article :